La fragmentation et la défragmentation

Beaucoup de gens ont déjà entendu parler de la défragmentation sur un disque tournant sous Windows.
Mon but dans ce dossier va être de vous expliquer ce qu’est la fragmentation d’un disque dur et l’intérêt de la défragmentation, ainsi que de vous présenter, avec un tutoriel, un logiciel de défragmentation plus efficace que l’outil natif de Windows : Defraggler.

 

La fragmentation et la défragmentation sur Windows


Lorsque l’on discute de défragmentation de disque autour de soi, on s’aperçoit que pour beaucoup de monde c’est un terme abstrait. Toutes ces personnes sont d’accord pour dire que c’est important de défragmenter son disque dur, mais après le pourquoi et la fréquence à laquelle le faire c’est une autre histoire.

Je vais essayer de vous expliquer ce qu’est la fragmentation d’un disque.

Il faut tout d’abord se représenter un disque dur classique (pas un SSD) physiquement. On peut voir un disque dur comme un vinyle, un CD/DVD qu’une tête de lecture/écriture vient lire. Le disque est recouvert d’une fine couche magnétique dont la polarité indique si c’est un 1 ou un 0 en binaire. Vos données sont donc contenues sur cette galette. La tête de lecture va se déplacer sur le disque pendant que celui-ci tourne pour aller chercher l’information.

Visuel disque dur

Il est beau mon disque !

Note :
La fine couche magnétique explique pourquoi il ne faut jamais poser un aimant sur un disque dur ou, de façon plus générale, sur n’importe quel type de matériel informatique.

 

La présentation physique ayant été faite, je vais maintenant vous faire un schéma pour représenter un disque dur tel qu’utilisé par Windows.

Un disque dur peut être visualisé par une suite de blocs (clusters) mis les uns après les autres sur une ligne et remplis au fur et à mesure par Windows. Voici un schéma que je vais expliquer :

Principe de la defrag

Schéma général sur la fragmentation/défragmentation

Tout d’abord Windows écrit des fichiers les un à la suite des autres en remplissant le nombre de clusters nécessaire. Voici l’état du disque après une utilisation de Windows sans suppression :

Etape 1 - Ecriture

Etat 1 : On écrit juste sur le disque.

Puis une suppression a lieu (Fichier bleu foncé). L’espace ainsi libéré sera réutilisé pour d’autres fichiers (ici le bleu sur deux blocs).

Etape 2 - Suppression - Ecriture

Etat 2 : Un suppression a eu lieu ainsi qu’une écriture.

On se rend compte que nos fichiers sont maintenant fragmentés (le rouge, le vert, le bleu ciel).

Le défragmentation va nous permettre de remettre à la suite toutes les parties d’un même fichier afin de gagner du temps d’accès disque. (Notre tête de lecture/écriture va prendre moins de temps à faire des aller-retours sur le disque pour obtenir les informations d’un même fichier). Une défragmentation complète nous permet d’obtenir un disque comme ceci :

Etape 3 - Etat final

Etat 3 : Etat final, suite à la défragmentation.

Résumé

Pour résumer la fragmentation, voici trois autres schémas :

Note:

Attention ! Si vous êtes l’heureux détenteur d’un disque SSD, ne le défragmentez jamais !

En effet, les SSD ne fonctionnent pas comme les disques dur mais plutôt comme les clés USB, avec une mémoire flash qui ne se soucie pas de la fragmentation. Un SSD ne possède pas de tête de lecture/écriture qui doit se déplacer physiquement sur le disque pour aller chercher l’information.

Avec un disque dur il est conseillé de placer les fichiers accédés régulièrement et importants au début du disque car l’accès y est plus rapide (la vitesse linéaire d’un point du disque est plus élevée à l’extérieur du disque) ainsi que d’avoir des fichiers non-fragmentés. Un SSD n’a pas ces contraintes. Peu importe où sont placés vos fichiers et s’ils sont fragmentés où pas, le contrôleur du SSD va se charger lui même de gérer l’accès et saura dire sur quelle puce mémoire est stockée l’information. Pire encore, défragmenter un SSD réduit son espérance de vie. En effet, chaque cluster du SSD (bloc qui contient les données) possède une durée de vie : un nombre de lecture/écriture maximum qui, une fois atteint, fait que le bloc “meurt” et ne peut plus stocker de données. C’est un peu comme à l’époque des VHS et K7. A force de réécrire sur la bande magnétique, la qualité de celle-ci s’amenuisait jusqu’à devenir inutilisable.

 

Heureusement les Windows modernes (comprendre post Windows XP), sont capable de détecter eux même si le disque utilisé est un SSD ou non et de désactiver la défragmentation automatique si c’est le cas. Nous allons ré-aborder ce point dans la suite.

Le logiciel que je vais vous présenter détecte lui aussi si votre disque est un SSD ou non et empêche donc toute défragmentation “par erreur”.

Acceuil

Comme votre SSD est beau !

Maintenant que vous connaissez tout de la fragmentation et de la défragmentation, place au tutoriel sur le logiciel Defraggler.

 

Defraggler, votre outil de défragmentation


Présentation du logiciel

Defraggler est un logiciel créé par la société Piriform, celle même qui est derrière le célèbre outil de nettoyage CCleaner. Tout comme CCleaner, Defraggler existe en deux versions : une gratuite et l’autre payante. Nous nous intéresserons ici à la version gratuite.

L’outil propose de nombreuses fonctionnalités comme une défragmentation rapide, une complète et une fichier par fichier. D’autres fonctionnalités existent comme le compactage de l’espace vide, une récapitulatif de l’état de votre disque dur ou encore l’optimisation des SSD. Pour résumer, Defraggler dans sa version gratuite est un outil plutôt complet.

 

L’installation de Defraggler

Tout d’abord vous pouvez trouver le logiciel ici.

L’installation du logiciel en elle-même est extrêmement simple. Je vous propose ci-dessous d’effectuer les différentes étapes ainsi que de voir quelles sont les options à cocher/décocher.

Première étape :

Installation - Etape 1

Sélectionnez votre langue.

Je vous conseille ensuite de décocher les deux dernières options :

  • La première pour continuer à avoir accès au Défragmenteur de Windows.

  • La seconde pour désactiver la recherche automatique de mise à jour qui est un processus qui se lance à chaque démarrage de Windows et qui peut ralentir certains anciens ordinateurs. Si votre ordinateur est récent, laissez la cochée afin de toujours bénéficier des dernières mises à jour du logiciel.

Qu'elles sont belles toutes ces ptites options !

Qu’elles sont belles toutes ces ptites options !

Décochez l’option « Voir les notes de version » et cliquez sur « Fermer ». Le programme va se lancer de lui-même.

La fin est proche.

La fin est proche.

 

L’interface de Defraggler

Avec son interface simple et complète, Defraggler vous permet de voir la fragmentation de vos disques de façon claire et imagée.

L’outil vous propose une navigation par onglet plutôt simple et accessible. Les onglets qui nous intéresseront le plus seront l’onglet au nom de notre disque (ici l’onglet “Disque C:”) ainsi que celui nommé “Liste des fichiers fragmentés”.

L’onglet “Disque X:” où X est à remplacer par le nom du disque que vous avez sélectionné. Cet onglet affiche un résumé sur ce disque :

  • Son état de santé (s’il va bientôt mourir ou pas, sachant que c’est une information sur laquelle il ne faut pas entièrement se reposer. Faites des sauvegardes !)

  • Un résumé du résultat de l’analyse
  • Un camembert sur l’occupation de l’espace du disque.
L'onglet principal.

L’onglet principal.

L’onglet “Liste des fichiers fragmentés” affiche, après analyse du disque, le détail des fichiers fragmentés présents : Nom du fichier, nombre de fragments, taille et type du fichier, date de la dernière modification et emplacement sur le disque du fichier.

Ceci n'est pas un document de la CIA.

Ceci n’est pas un document de la CIA.

L’onglet “Recherche” permet d’obtenir une liste exhaustive de fichiers qui remplissent les paramètres spécifiés. Cette recherche, qui ne peut se lancer qu’après l’analyse, permet de filtrer les fichiers apparaissant dans la liste des fichiers fragmentés selon les critères spécifiés lors de la recherche. Le résultat de la recherche apparaît dans l’onglet du même nom. Il est possible de sélectionner les résultats dans leur totalité ou individuellement pour ensuite les défragmenter de façon ciblée. Cf. Partie sur la défragmentation fichier par fichier

Pour savoir la signification exacte des couleurs des blocs (la légende), l’onglet “Diagramme du disque” est disponible.

I am an onglet Legend.

I am an onglet Legend.

Dans l’onglet “Santé”, vous pourrez retrouver diverses informations sur votre disque comme son modèle, son numéro de série, sa capacité, sa vitesse de rotation sa température ou encore des données plus poussées comme la durée cumulée d’utilisation, le nombre de secteurs défectueux, etc…

La santé c'est important.

La santé c’est important.

Pour finir, l’onglet “Statistiques” vous donnera des informations sur votre utilisation de Defraggler et sur les performances de votre/vos disque(s).

J'aime les stats.

J’aime les stats.

 

Défragmenter avec Defraggler

 

Note :

Avant de commencer, il faut savoir qu’une défragmentation ne peut être lancée si vous utilisez plus de 85% d’espace sur votre disque dur. En effet, lors de la défragmentation, le défragmenteur déplace les parts de fichiers dans un espace libre mais ne libère pas l’emplacement initial tant que le fichier n’a pas été réécrit dans son intégralité. Il est donc normal que l’espace libre diminue durant une défragmentation (j’ai déjà rencontré une perte temporaire allant jusqu’à 30Go). Il faut donc une certaine quantité d’espace mémoire libre pour pouvoir défragmenter. Si vous possédez moins de 15% d’espace libre, il vous faudra d’abord faire le ménage sur votre disque avant de pouvoir lancer une défragmentation.

Un tutoriel sur “Comment nettoyer son ordinateur” paraîtra bientôt à ce sujet.

 

La défragmentation complète ou rapide ?

Quelle est la différence entre une défragmentation complète et rapide ?

Contrairement à la défragmentation complète, la rapide ne va pas défragmenter tous les fichiers mais seulement ceux qui remplissent les conditions définies dans les options de Defraggler (Paramètres > Options > Onglet Défragmentation rapide). Vu que la défragmentation ne se fera pas sur tous les fichiers, celle-ci sera beaucoup plus rapide.

La défragmentation rapide est complètement personnalisable.

La défragmentation rapide est complètement personnalisable.

 

L’utilisation de Defraggler en elle même est très simple. Il vous suffit de sélectionner le disque que vous désirez défragmenter puis de lancer une analyse.

Complète ou rapide ?

Complète ou rapide ?

Durant cette étape, l’outil va scanner le disque dur (ou la partition si vous avez un disque partitionné) sélectionné précédemment pour établir son taux de fragmentation ainsi qu’un schéma visuel de l’emplacement des fichiers fragmentés.

Après cette analyse, vous pourrez voir le pourcentage de fragmentation du disque. Au dessous de 5%, une défragmentation est inutile. Personnellement, je ne défragmente qu’à partir de 10% (sauf cas exceptionnel ou besoin spécifique). Si la fragmentation vous semble trop importante, à vous de lancer une défragmentation rapide ou complète suivant le résultat désiré.

Il ne vous reste plus qu’à attendre. La durée d’une défragmentation peut énormément varier suivant de multiples facteurs (taux de fragmentation, puissance de l’ordinateur, espace libre disponible…). Je vous conseille donc de la lancer le soir avant de vous coucher et de la laisser tourner durant la nuit. Surtout qu’une option de Defraggler permet d’organiser l’arrêt de l’ordinateur à la fin de la défragmentation.

Pratique l'extinction des feux automatique.

Pratique l’extinction des feux automatique.

Note :

Il faut savoir que depuis Windows 7, lors de périodes d’inactivité, le système effectue lui-même une défragmentation du disque afin de garder un taux de fragmentation bas. On pourrait se dire que défragmenter son disque manuellement devient donc inutile.

Cependant je vais prendre un exemple : une personne qui n’allume son ordinateur que pour l’utiliser et qui, dès qu’elle a terminé, l’éteint. L’ordinateur n’est jamais en inactivité et la défragmentation automatique ne se fait pas.

Vous pourrez me répondre que pour l’exemple précédent, la personne n’a qu’à laisser son ordinateur allumé une nuit et il s’en occuperait tout seul. Oui mais voilà, la défragmentation automatique durant l’inactivité utilise le défragmenteur natif de Windows et ce n’est pas vraiment l’outil le plus efficace qui existe. Un exemple :

Je ne suis pas gros ! Non, tout juste enveloppé !

Je ne suis pas gros ! Non, tout juste enveloppé !

Ici nous avons un fichier plutôt massif de plus de 20Go. Ce fichier est fragmenté. De part sa taille et de l’organisation de l’espace libre sur le disque, le défragmenteur natif est incapable de le défragmenter. Il faudra donc le faire manuellement avec Defraggler.

 

Les autres possibilités de Defraggler

La défragmentation fichier par fichier

Defraggler donne la possibilité de ne défragmenter qu’un ou plusieurs fichiers sélectionnés dans la liste des fichiers fragmentés présents dans l’onglet du même nom. Après avoir lancé l’analyse du disque dur, vous pourrez sélectionner un fichier dans la liste ce qui mettra en surbrillance les blocs le contenant. L’intérêt de défragmenter en sélectionnant les fichiers est multiple :

  • Vous pouvez ne sélectionner, par exemple, que les dix premiers fichiers les plus fragmentés et ne défragmenter qu’eux. Votre défragmentation sera de facto beaucoup plus rapide car elle ne se fera pas sur l’ensemble du disque.
  • Cela permet d’effectuer une défragmentation ciblée sur un seul fichier (par exemple un gros fichier de jeu vidéo en .dat) afin d’accélérer l’exécution du programme associé (permettant d’éviter des lags dans le jeu et de conquérir le monde !).

 

Compacter l’espace libre

Il faut savoir qu’il n’y a pas que les fichier qui peuvent être fragmentés, l’espace libre peut aussi l’être. Exemple : Si vous avez plein de petits fichiers dispersés un peu partout sur le disque comme cela arrive souvent après des désinstallations en masse de programmes. Vos fichiers ne sont pas fragmentés, juste dispersés. Dans ce cas on peu considérer que c’est votre espace libre qui est fragmenté. Des options dans Defraggler permettent de corriger cela. Elles sont accessibles via le menu “Action” > “Advanced (Avancé)”.

Compacter l'espace libre.

Compacter l’espace libre.

Mais à quoi correspondent-elles exactement ? Voici une explication :

  • Compacter l’espace libre : cette option permet de regrouper tout l’espace libre. Tout veut dire l’espace où il n’y a jamais eu de données écrites et l’espace où il y a déjà eu des données, mais qui ont été effacées et que l’on peut récupérer avec des logiciels spécialisés. Si vous utilisez cette option, il y a peu de chance que vous puissiez un jour effectuer une récupération de fichiers. L’avantage est qu’il n’y aura plus de petits espaces libres partout sur le disque et lorsque Windows voudra écrire un fichier, il l’écrira d’un bloc à la fin et ne le fragmentera pas pour combler ces petits espaces vides. Défragmenter son espace libre permet donc d’améliorer les performances lors de l’écriture de nouveaux fichiers, d’empêcher leur fragmentation et donc d’accélérer les défragmentations futures.
  • Compacter l’espace libre (Permettre la fragmentation) : Ce mode est plus rapide que le précédent car il ne traite pas les espaces libres qui ont déjà contenu des fichiers (qui seront récupérables) mais aura comme contrepartie une fragmentation plus élevée.

Compacter l’espace libre prend énormément de temps. Il est donc conseillé de défragmenter son disque avant et de lancer le compactage durant la nuit.

 

L’optimisation des SSD

Une autre option proposée par Defraggler est l’optimisation des SSD. Comme je vous le disais précédemment, il ne faut surtout pas défragmenter un SSD. Cependant, certains paramètres du SSD peuvent être modifiés afin de l’optimiser.

Deux optimisations sont disponibles :

  • L’optimisation rapide : elle vérifie les performances du disque et active l’option Trim si désactivée. Cette option “Trim”, que l’on trouve sur les SSD récents permet d’augmenter la durée de vie des SSD.
  • L’optimisation complète : effectue l’optimisation rapide plus une optimisation de l’espace libre.
La défragmentation - Optimiser son SSD

Accéder aux deux options d’optimisation de son SSD.


Les autres options

Defraggler propose de nombreuses autres possibilités. Je ne vais pas toutes les aborder ici, car certaines entrent dans une utilisation plus avancée de l’outil. Je vais tout de même en survoler quelques-unes maintenant :

Dans le menu Paramètres :

  • Arrêter l’ordinateur après la défragmentation : active l’arrêt automatique de l’ordinateur après la défragmentation.
  • Fermer le programme après la défragmentation : permet à Defraggler de se fermer automatiquement à la fin de la défragmentation. Personnellement je ne l’utilise pas car je préfère avoir la synthèse à la fin.
  • Défragmentation au démarrage : active la défragmentation automatique au démarrage de Windows.
  • Priorité : règle la priorité du processus de défragmentation. Ce paramètre permet de stipuler si le processus de défragmentation est prioritaire par rapport aux autres processus du système. Il y a deux réglages possibles :
    • le mode « Normal » : utilisé par défaut.
    • le mode « Arrière plan » : utilise moins de ressources.

    Je vous conseille de laisser l’option par défaut et de ne lancer une défragmentation que lorsque vous n’utilisez pas l’ordinateur.

  • Options > Onglet Exclure : vous pouvez signaler ici les fichiers/dossiers à exclure des analyses/défragmentations. C’est intéressant si vous accédez rarement à un ou plusieurs fichiers/dossiers, mais qu’il est important pour vous qu’ils soient accessibles rapidement. Par défaut, le défragmenteur va les mettre à la fin du disque vu qu’il a détecté peu d’accès à ces fichiers/dossiers. Les exclure empêche cela.

Dans le menu Action :

  • Advanced (Avancé) > Chercher les erreurs du disque : scanne le disque pour vérifier s’il contient des erreurs. Si jamais vous rencontrez des problèmes avec votre disque, lancer ce scan vous permettra de déceler s’il contient des secteurs défectueux. Lorsqu’un disque possède trop de secteurs défectueux, il faut le changer car cela signifie une fin de vie proche.

 

Conclusion


Vous savez tout (ou à peu près) sur la fragmentation et la défragmentation sur Windows. Il existe d’autres logiciels de défragmentation gratuits sur le net. J’ai déjà pu tester Auslogics Disk Defrag mais je lui ai préféré l’interface de Defraggler. De plus, Defraggler, n’a jamais essayé de me faire installer d’autres logiciels de la suite afin de bénéficier de plus d’options où pour “Optimiser mon PC parce que celui-ci est une horreur absolue” contrairement à certains des autres logiciels sus-cités.

Comme pour chacun de mes dossiers/tutoriels, n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires où à me faire part de vos remarques.

 

A propos de l'auteur :

Xsias

Amateur de jeux vidéo, Xsias est très éclectique. Joueur PC, il apprécie principalement les RTS , les jeux de gestion, les FPS, les RPG et MMORPG. Vous le retrouverez surtout sur The Geek Tree pour des tutos PC.

7 Commentaires

  1. Steeven Davidson Steeven Davidson
    19 janvier 2018    

    Salut, j’aimerais s’avoir comment récupérer une sauvegarde de jeux qui as supprimer avec la défragmentation 🙁 svp j’avais mit 60 heures de jeux !

    • Xsias Xsias
      20 mai 2020    

      Bonjour,
      Je suis désolé du délai de réponse, ce site web ayant été laissé à l’abandon.
      La défragmentation ne supprime pas de fichiers du disque dur. Si votre sauvegarde a disparue, cela est sans doute lié à autre chose.
      Si jamais la défragmentation a corrompu votre sauvegarde de jeu, et que vous n’en avez pas une sauvegarde ailleurs, alors c’est rappé pour vous. Mais ce genre de corruption est extrêmement rare. Je ne l’ai personnellement jamais vu.
      Cordialement,
      L’équipe TGT

  2. 4 décembre 2017    

    Logiciel très efficace et plus complet que le simple défragmenteur de disques windows qui souvent « moulinait  » sans aboutir .

  3. NDI Appolinaire NDI Appolinaire
    20 avril 2017    

    merci pour les explication je pense avoir compris plein de truc sur la défragmentation et le fonctionnement des disques dur

    • Xsias Xsias
      20 avril 2017    

      Merci à toi pour ton commentaire ! Si cet article a pu être utile, j’en suis ravi !

  4. 13 mars 2016    

    Merci Xsias pour ce tutoriel très complet sur la défragmentation, on ne le répétera jamais assez l’entretien quotidien de son système assure la longévité de son disque dur, c’est pourquoi il est primordial de procéder à une défragmentation quotidienne et à un nettoyage complet notamment par CCleaner. Et cet entretien régulier est encore plus important pour les personnes qui ne maîtrisent pas l’informatique car en cas de plantage du disque dur, les données seront perdues et il faudra formater (effacer) le disque dur pour réinstaller Windows si aucune partition n’a été prévue dès le départ et si on doit faire appel à un professionnel c’est environ 100€ qui voleront en fumée en plus des fichiers perdus (photos, courriers, sauvegarde de jeux, films, musique…)
    Après avoir utilisé Diskeeper, O&O Defrag et testé d’autres logiciels, mon choix s’est aussi porté sur Defraggler qui est un logiciel très efficace et dont la version gratuite suffit dans la plupart des cas.

    • Xsias Xsias
      12 septembre 2016    

      Merci beaucoup pour ton commentaire Fred.
      Effectivement, je comptais aborder le nettoyage de son Windows avec CCleaner dans un futur tutoriel.
      J’ai aussi testé O&O Defrag, bien que je n’en ai pas parlé dans ce dossier, et, personnellement, je ne l’ai pas trouvé aussi efficace et simple d’utilisation que Defraggler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


hors ligne Retrouvez nos vidéos.


Prochains évènements :

Prochain Stream : Tous les dimanches soirs, retrouvez Dryder et Evanhel pour un stream sur notre chaîne Youtube! ou sur notre chaîne Twitch !

Prochain test de jeu : Armikrog par Dryder

Prochain dossier/tutoriel : A venir

Prochaine vidéo : Never Ending Games #2 par Evanhel

Nos réseaux sociaux

  • Youtube
  • Curse
  • Dons

Nos partenaires